Respirer

Respirer

Corinne Bornerie Sophrologue Quimperlé sophrologie relaxation

Respirer, c’est vivre. Respirer mieux, c’est vivre mieux.

On ne dira jamais assez l’importance de la respiration, non seulement sur notre santé, mais aussi en temps qu’outil de gestion des émotions.

Que se passe-t-il dans mon corps quand je respire ? Comment mon corps respire t’il ? Où se place ma respiration ? Quel est son rythme, son amplitude ? Qu’est ce qui fait que ma respiration se modifie ?

La respiration permet à notre corps de s’approvisionner en oxygène, cet élément fondamental du métabolisme cellulaire. L’air que nous inspirons contient environ 21% d’oxygène. Cet oxygène arrive dans nos poumons, passe dans notre système vasculaire par les alvéoles pulmonaires. Il y est transporté par nos globules rouges jusqu’à nos cellules. Oxygène : véritable source d’énergie pour nos cellules.

La respiration sert aussi à évacuer le CO2,  déchet métabolique des cellules.

A chaque fois que nous inspirons, nous apportons de l’énergie à notre corps. A chaque fois que nous expirons nous nettoyons notre corps en éliminant le CO2.

Mais au-delà de ces considérations purement métaboliques, on peut aussi simplement prêter attention à l’aspect mécanique de la respiration qui mobilise notre corps tout entier.

Lorsque je respire je peux sentir, ressentir mes narines qui se dilatent, la température de l’air qui y entre, différente de celle qui en ressort. Je peux suivre le trajet de cet air dans ma gorge, mes poumons…

Je peux sentir les mouvements de mon thorax, ma cage thoracique qui s’ouvre à l’inspiration, qui redescend à l’expiration, les mouvements de mon dos, de mes épaules. 

Je peux même peut-être ressentir les va-et-vient de mon ventre. Qui se gonfle à l’inspiration, de dégonfle à l’expiration. Je peux même peut-être, me rendre compte que si je m’attarde à simplement observer les mouvements de ma respiration, quelque chose change peu à peu dans mon esprit.

La façon dont je respire, le rythme de ma respiration que je peux volontairement modifier, adapter, change mes états d’âme, ma concentration, la conscience que je peux avoir de mon corps, la conscience que je peux avoir de moi même dans mon environnement, la perception même de mon environnement.

Respirer c’est vivre. Utiliser sa respiration comme outil, c’est élargir ses possibilités de gérer, ses émotions, sa concentration, sa perception de soi, de son environnement.

En explorant notre respiration, chaque séance de sophrologie est l’occasion, de se redécouvrir autrement, de s’approprier de nouvelles ressources pour mieux gérer notre santé, nos émotions, notre quotidien.

Texte de Corinne Bornerie, Sophrologue à Quimperlé, Mars 2019